Ottawa en santé

Une présentation de Santé publique Ottawa. In English: OttawaPublicHealth.ca
Recent Tweets @ottawasante

Les résidents de quatre quartiers d’Ottawa auront désormais un meilleur accès à des aliments sains grâce à un projet novateur de nouvel autobus à produits frais. Le projet pilote MarchéMobile utilisera un autobus d’OC Transpo pour offrir des fruits et légumes à prix abordables dans les quartiers d’Ottawa qui n’ont qu’un accès limité aux fruits et légumes frais. Les samedis, à partir du 26 juillet jusqu’à la fin décembre, le MarchéMobile visitera en alternance quatre communautés, soit Morrison Gardens, Caldwell, Hunt Club East et Vars. Vous trouverez l’horaire du MarchéMobile à marketmobileottawa.ca

Le MarchéMobile est une initiative du Groupe de travail sur la pauvreté et la faim en collaboration avec plusieurs partenaires publics, privés et communautaires.  Ces partenaires sont notamment Santé publique Ottawa, la Coalition des Centres de ressources et de santé communautaire, la Société de logement communautaire d’Ottawa et le Loblaws Rideau.  

Read More

image

Le cyclisme est un bon moyen de se déplacer, de faire des courses et de découvrir votre communauté. Nous offrons des cours collectifs de formation au cyclisme pour enfants (à partir de 9 ans), pour jeunes et pour adultes. En quatre heures, un instructeur qualifié vous présentera les rudiments du cyclisme qui vous permettront de rouler en toute sécurité. Vous n’avez qu’à réunir six personnes intéressées afin d’être admissible à un cours GRATUIT sur le cyclisme!

Pourquoi ne pas faire de votre prochaine réunion entre amies, une célébration du  cyclisme à nos frais!

Téléphonez à Info-santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou envoyez un courriel à adoptezuncasque@ottawa.ca

Bonne route!

Cette promenade, en majeure partie en terrain plat, vous prend le long des avenues peu fréquentées et bordées d’arbres de la Ferme expérimentale centrale et vous fait passer par les anciens bâtiments bien conservés du Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada. Si vous y allez les fins de semaine ou en plein après-midi, il y fait très calme. Au printemps, prenez le temps d’admirer les arbres en fleurs, en été, les imposants plants de maïs, et en automne, les superbes couleurs. Vous êtes en plein cœur de la ville, mais vous vous croiriez à la campagne. Vous trouverez un stationnement payant au Musée de l’agriculture et de l’alimentation.

Les itinéraires de marche le long du canal pourraient également vous tenter.

Contribuez à rendre le baseball de retour à Ottawa accessible à tous! La Ligue Miracle d’Ottawa demande à toute la ville de voter, les 21 et 22 juillet prochains, à la Tournée de célébration Kraft/RDS afin d’obtenir 100 000 $ pour sa collecte de fonds.

Il suffit d’un petit clic pour contribuer à la construction du second terrain de baseball et de jeux au Canada pour enfants handicapés! Consultez http://www.kraftcelebrationtour.ca/fr/ pour savoir comment voter.

Continuez à nous donner votre appui sur les médias sociaux! Suivez @MiracleLgueOtt, utilisez le mot-clic #MiracleWorker et aimez la page Facebook de la Ligue Miracle d’Ottawa!

Faites connaître cette vidéo à vos amis, à vos collègues et aux membres de votre famille et VOTEZ le 21 et le 22 juillet!

C’est l’été, le temps des concerts, des activités en groupes et des fêtes. La consommation d’alcool et d’autres risques, comme les rapports sexuels non protégés, sont chose courante lorsqu’on fait la fête. Voici quelques idées pour vous aider à rester à l’abri des risques au cours des prochains mois tout en profitant de tout ce que l’été vous offre.

Lorsque vous sortez, assurez-vous de prévoir. Ayez toujours des condoms en réserve et n’oubliez pas de vérifier la date de péremption. Rendez-vous sur le site Web Le sexe intelligent du Centre de santé-sexualité pour obtenir des condoms gratuitement; vous pouvez les commander en ligne, et ils seront livrés par la poste, sans frais, à l’adresse que vous indiquerez. 

Les condoms constituent la meilleure protection contre les infections transmissibles sexuellement (ITS); il est toujours bon toutefois de se soumettre régulièrement des tests de dépistage, particulièrement si vous amorcez une nouvelle relation ou si avez des partenaires multiples. Le dépistage des ITS se fait sur place au Centre de santé-sexualité et dans les cliniques satellites. Ces établissements offrent aussi le service Se faire tester, pourquoi pas? qui vous permet d’obtenir en ligne un formulaire que vous imprimerez afin de vous présenter à n’importe quel laboratoire à Ottawa pour un test d’urine et un dépistage de la chlamydia et de la gonorrhée, sans avoir à passer par le bureau du médecin.

Le personnel du Centre de santé-sexualité sera présent à nombre d’activités communautaires cet été, dont le défilé de la Fierté dans la capitale, le 24 août. Si vous voyez des membres de l’équipe du Centre de santé-sexualité lors d’une activité, venez les saluer; ils vous remettront des condoms gratuits et des feuillets d’information, ainsi que d’autres petits cadeaux!

image

Dites-nous quels sont les enjeux de santé publique les plus importants à vos yeux en répondant au sondage « Donnez votre avis ». Il s’agit d’une occasion de donner votre avis afin de nous aider à toujours répondre aux besoins en santé publique de votre collectivité et à améliorer nos services. Vos commentaires nourriront les priorités du Plan stratégique 2015-2018 qui orientent la planification des services de santé publique pour les quatre prochaines années.

Toutes les réponses au sondage demeureront anonymes et confidentielles.

En plus des résultats du sondage « Prononcez-vous », la récente publication du rapport État de santé de la population d’Ottawa en 2014 orientera également les priorités du Plan stratégique 2015-2018. Ce rapport fournit un instantané de la santé de la population ottavienne et viendra appuyer nos démarches et celles de nos partenaires destinées à cibler les enjeux de santé publique prioritaires dans la région.

Santé publique Ottawa offre divers services et programmes en plus d’élaborer des politiques qui favorisent la santé et préviennent les maladies à Ottawa : par exemple, elle soutient les écoles, les services de garde et les hôpitaux dans la mise sur pied de programmes et politiques favorisant la saine alimentation et la pratique d’activités physiques, effectue un suivi étroit des maladies infectieuses, tient des cliniques de vaccination et effectue l’inspection sanitaire des restaurants. Voilà un simple échantillon des nombreux services essentiels de SPO qui touchent de près les résidents d’Ottawa au quotidien.

Nous vous invitons donc à prendre part à cette conversation qui concerne toute la population : vous avez voix au chapitre, alors donnez votre avis!

Pour plus de renseignements, consultez le site SantepubliqueOttawa.ca ou téléphonez à la Ligne info-santé publique Ottawa au 613 580-6744 (ATS : 613 580-9656). Vous pouvez aussi prendre part à la conversation sur TwitterFacebook, Pinterest et Tumblr (#MaSanteOtt)

Le maire Jim Watson, le conseiller Mathieu Fleury, membre du conseil de santé, et la Dre Louise McNaughton-Filion, coroner régionale principale, ont pris la parole lors de l’évènement présenté par la Coalition pour la Prévention des Noyades d’Ottawa qui a eu lieu à la plage Brittania. 

image

Ayant grandi à l’âge numérique, j’ai toujours eu les oreilles branchées sur mes écouteurs, avec la musique de mon walkman jaune poussé à fond. J’ai assisté à autant de concerts et de festivals que j’ai pu. Une fois, j’ai prêté mon lecteur de CD à une amie. Quand elle a mis les écouteurs sur ses oreilles, elle m’a dit que c’était bien trop fort. Pourquoi ne pas baisser un peu le volume? m’a-t-elle demandé. Je ne sais pas pourquoi, mais son commentaire m’est resté à l’esprit. À partir de ce moment-là, j’ai fait un effort conscient pour baisser le volume, puisque j’avais écouté de la musique bien trop fort pendant bien trop longtemps.

Read More

image

Le cancer de la peau est la forme de cancer la plus commune au Canada. La plupart de ces cancers sont causés par une surexposition aux rayons ultraviolets du soleil ou des lits de bronzage. Il n’y a pas de bronzage sans risque. Même un seul coup de soleil attrapé comme enfant augmente le risque d’un cancer de la peau plus tard dans sa vie. 

En vérifiant votre peau régulièrement, vous pourrez détecter la plupart des cancers assez tôt pour qu’ils soient guéris. Quand vous vérifiez votre peau pour un mélanome, le cancer de la peau le plus mortel, cherchez :

  • les changements de forme, de couleur, de taille ou de texture des grains de beauté ou des taches de naissance;
  • une nouvelle excroissance, nodule ou tache qui s’agrandit, forme une croûte, devient rouge ou pèle;
  • une plaie qui ne guérit pas;
  • une tache qui saigne, suinte, enfle, démange, rougit ou fait une bosse.

Demandez à quelqu’un de vérifier ces endroits difficiles à voir dans votre dos, sur votre nuque, derrière vos oreilles et vos jambes. Si vous ne savez pas ce que vous devriez chercher ou si vous avez des questions, demandez à un professionnel de la santé de vous aider.

Cet été, réduisez le temps passé au soleil. L’ombre, des vêtements qui vous protègent du soleil, un chapeau et des lunettes de soleil offrent la meilleure protection. Et n’oubliez surtout pas votre écran solaire!   

Le message est simple : Bien dans ma peau… sans bronzage.

La Semaine de la prudence au soleil se déroule du 2 au 8 juin :

(http://www.dermatology.ca/fr/programmes-et-ressources/programmes/pnps/

image

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac,  Stéphane Giguère, le président-directeur général du Logement communautaire d’Ottawa (LCO), était présent pour afficher un nouveau panneau pour signaler le début de la politique sans fumée du LCO.  En Ontario, 122 fournisseurs de logements communautaires se sont dotés d’une politique sans fumée, notamment Niagara Regional Housing, les Services de logement des Comtés unis de Prescott et Russell, la Société de logement de Grey et d’Owen Sound, l’administration des services sociaux du district de Cochrane et Waterloo Region Housing.

Des sondages récents montrent que la majorité des locataires sont en faveur de telles politiques. D’ailleurs, la Corporation des citoyens d’Ottawa centre-ville a récemment sondé les locataires de Beaver Barracks, et un impressionnant nombre de répondants (98 %) ont indiqué être en accord avec l’interdiction de fumer en vigueur sur l’ensemble de la propriété.

Par ailleurs, les politiques sans fumée dans les habitations à logements multiples contribuent à améliorer la qualité de l’air à l’intérieur pour tous les résidents, en plus de réduire les coûts associés au nettoyage et à l’entretien pour les propriétaires et les gestionnaires. SPO travaille avec les propriétaires et les locataires pour augmenter le nombre de logements sans fumée dans les habitations à logements multiples. Il arrive souvent que les propriétaires ne soient pas au courant que l’interdiction de fumer dans les immeubles ou logements est légale, applicable et non discriminatoire. Ces politiques ne signifient pas que les fumeurs ne peuvent pas louer un logement, ni que les locataires doivent cesser de fumer, mais elles réduisent les risques d’incendie et protègent les locataires des effets nocifs de l’exposition à la fumée secondaire.

Pour de plus amples renseignements sur l’élaboration de politiques sans fumée ou sur les programmes d’abandon du tabac offerts, rendez-vous à l’adresse ottawa.ca/cesserfumer ou appelez la Ligne info-santé publique Ottawa au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656). Vous pouvez également suivre SPO sur Facebook, Twitter (@ottawasante) et Pinterest.